Structure

La structure de l'ennéagramme peut paraître complexe, mais en fait elle est simple. Dessinez l'ennéagramme vous-même : cela vous aidera à le comprendre.

 

Tracez un cercle et marquez neuf points équidistants sur sa circonférence. Désignez chaque point par un numéro de un à neuf, en plaçant le neuf au sommet, pour la symétrie et par convention. Chaque point représente l'un des neuf principaux types de personnalité.

 

Les neuf points de la circonférence sont reliés entre eux par les lignes internes de l'ennéagramme. Notez que les points Trois, Six et Neuf forment un triangle équilatéral. Les six points restants sont reliés dans l'ordre suivant : le Un est relié au Quatre, le Quatre au Deux, le Deux au Huit, le Huit au Cinq, le Cinq au Sept, le Sept au Un. Ces six points forment un hexagone irrégulier. La signification de ces lignes sera discutée sous peu.

 

 

 

                                                                                                 L'ennéagramme               

D'un certain point de vue, on peut voir l'ennéagramme comme un ensemble de neuf types de personnalités distincts, où chaque numéro correspond à un type. Il est courant de trouver un peu de soi-même dans chacun des neuf types, bien que l'un deux doive ressortir comme étant le plus proche de vous. C'est votre type de personnalité principal.

 

Chacun d'entre nous sort de l'enfance avec l'un des neuf types qui domine sa personnalité, le tempérament inné et d'autres facteurs prénataux constituant les principaux déterminants de ce type. C'est un aspect sur lequel pratiquement tous les auteurs majeurs de l'ennéagramme sont d'accord : nous naissons avec un type dominant. Ensuite, cette orientation innée détermine largement les façons dont nous allons apprendre à nous adapter à l'environnement de notre prime enfance. Il semble aussi conduire à certaines orientations inconscientes vis-à-vis de nos figures parentales, mais la raison de ceci n'est pas encore connue. En tout cas, lorsque les enfants ont atteint l'âge de quatre ou cinq ans, leur conscience s'est développée suffisamment pour qu'ils aient le sens d'un moi séparé. Bien que leur identité ne soit pas encore finalisée, à cet âge les enfants commencent à s'affirmer et à trouver par eux-mêmes les moyens de prendre leur place dans le monde.

 

L'orientation générale de notre personnalité reflète la totalité des facteurs (y compris les facteurs génétiques) qui ont influencé le cours de notre enfance. (Pour en savoir plus sur les schémas de développement de chaque type de personnalité, voir le chapitre relatif à la description des types dans Personality Types et dans The Wisdom of the Enneagram. On trouvera une discussion de la théorie générale dans Understanding the Enneagram, pp. 67-70.

 

On peut faire plusieurs remarques sur le type principal : 

  1. On ne change pas de type de personnalité principal.
  2. Les descriptions des types de personnalités sont universels et s'appliquent aussi bien aux personnes des deux sexes, car il n'y a pas de type fondamentalement masculin ou féminin.
  3. Tout ce qui apparaît dans la description de votre type principal ne s'applique pas à vous à chaque instant : vous fluctuez constamment parmi les traits des niveaux épanouis, moyens et pathologiques qui constituent votre personnalité.
  4. L'ennéagramme utilise des numéros pour désigner chacun des types afin de rester neutre et d'éviter un jugement de valeur : ils impliquent un large spectre d'attitudes et de comportements de chaque type, sans connotation positive ou négative. A la différence des termes utilisés en psychiatrie, les numéros offrent un moyen raccourci impartial de dire beaucoup sur une personne sans être péjoratif.
  5. L'ordre numérique des types est sans signification : un nombre plus grand n'est pas mieux qu'un nombre plus petit, et il n'est pas préférable d'être un Neuf parce que neuf est le nombre le plus élevé.
  6. Aucun type n'est foncièrement meilleur ou pire qu'un autre. Alors que chaque type de personnalité a un ensemble unique de traits positifs et négatifs, certains types apparaissent comme préférables à d'autres dans un contexte culturel particulier. De plus, pour une raison ou pour une autre, vous pouvez ne pas être satisfait d'un type particulier. Vous pouvez penser que votre type est « handicapé » d'une certaine manière. Quand vous apprendrez à mieux connaître les types, vous verrez que, de même que chaque type a ses atouts uniques, il a aussi ses limitations. Si certains types sont plus appréciés que d'autres dans les sociétés occidentales, c'est à cause des qualités que ces sociétés valorisent, pas du fait de la valeur supérieure d'un type ou d'un autre. L'idéal est de devenir le meilleur de vous-même, pas d'imiter les qualités d'un autre type.

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen