www.enneagraminstitute.com/books/Books_PT.asp

Interprétation des résultats

Une première approche

Bien que découvrir votre type de personnalité par l'ennéagramme soit le principal objet des tests, ceux-ci vous offrent aussi des informations supplémentaires sur votre personnalité et sur sa dynamique. Voici quelques suggestions sur la manière d'interpréter les résultats de vos tests d'ennéagramme.

Pour beaucoup de personnes, le type principal apparaît clairement. Si votre score le plus élevé est sensiblement supérieur (3 ou 4 points de plus) que vos autres scores, il indique très probablement votre type de personnalité principal. Ceci peut être confirmé en découvrant ce type, soit sur ce site, soit dans les livres Personality Types ou The Wisdom of the Enneagram. Si les descriptions ne vous correspondent pas, plusieurs possibilités sont à considérer :

  •   Si vous avez plusieurs scores très proches, vous pourriez être un Trois, un Six, ou un Neuf.
     
  •   Si vos scores sont répartis sur trois à cinq types, sans qu'il y ait de schéma discernable, vous pourriez être un Six.
     
  •   Si vous êtes une femme et que votre score le plus élevé est sur le Deux, regardez vos deux autres scores les plus hauts – les femmes ont souvent appris à jouer le rôle du Deux, que cela soit ou non leur type principal.

Après avoir lu Personality Types ou The Wisdom of the Enneagram, ou les descriptions de types que vous trouverez sur ce site, si vous n'êtes toujours pas sûr de votre type, vous pouvez laisser de côté les résultats de tests et les descriptions et essayer de vous observer objectivement pendant une semaine ou deux. Après avoir laissé le matériel de l’ennéagramme de côté pendant ce temps, vous pouvez repasser le même test, ou un autre test de Riso-Hudson sur ce site ou sur le site de l’Enneagram Institute, ou essayer l'un des moyens suivants d'identifier votre type.

Si vous n'êtes toujours pas sûr des scores que vous avez  réalisés, essayez les étapes suivantes :

  •   Identifiez vos trois scores les plus élevés : l'un d'eux correspond probablement à votre type principal
     
  •   Regardez les directions d'intégration (sécurité) et de désintégration (stress) correspondant à chacun de vos trois plus gros scores. S'il y a des scores élevés dans l'une de ces directions, c'est une indication que le type associé à cette direction pourrait être votre type principal.
     
  •   Regardez les ailes associées à chacun de vos trois scores les plus élevés. Parfois, mais pas toujours, elles peuvent aussi correspondre à un score élevé.
     
  •   Des scores serrés entre les neuf types peuvent s'expliquer de plusieurs manières : beaucoup de développement spirituel, personnel ou thérapeutique ; un manque de compréhension de soi ; une erreur d’identification.
     
  •   Les erreurs d'identification les plus fréquentes sont recensées dans le livre Understanding the Enneagram (Houghton Miffin, 2000), chapitre 6, pages 189-244.
     
  •   Pour faire la différence entre les neuf types, voyez les Type Compatibilities sur le site de l’Enneagram Institute. Par exemple, si vous ne pouvez pas vous décider entre les types 2 et 9, cliquez sur la combinaison 2/9 et voyez quel type vous correspond le mieux.
     
  •   Finalement, vous êtes le seul à pouvoir décider quel est votre type principal. Quand vous lirez la description de votre type de personnalité, vous le saurez. Vous sentirez peut-être des frissons parcourir votre échine, ou un sentiment de malaise au creux de l'estomac : c'est votre inconscient qui vous dira que vous avez touché à quelque chose de profond (cf. Personality Types, p. 42).

     

Les difficultés d'interprétation plus subtiles

Les types en tant que fonctions

Chacun des types de personnalité incarne un ensemble de comportements et d'attitudes, et peut être vu comme la métaphore ou le symbole d’une gamme complète de potentialités humaines. Vu de cette manière, les neuf types de personnalité sont des « fonctions » ou des « domaines » psychologiques d'un archétype ou d'une faculté de la nature humaine. Une raison pour laquelle nous sommes semblables est que les neuf fonctions opèrent en chacun d'entre nous ; une raison pour laquelle nous sommes différents est que leur proportion et leur équilibre dans nos psychismes sont différents, et en constant mouvement.

Don Riso et Russ Hudson utilisent deux mots principaux pour décrire chaque fonction (cf. Discovering Your Personality Type, pp. 80-83) et traduire le fait que chaque type de personnalité représente deux domaines de notre activité : une fonction qui caractérise une attitude prise de façon interne par le type, et une fonction qui caractérise son comportement observable.

Pris comme une série de fonctions psychologiques liées les unes aux autres, les neuf types de personnalités de l'ennéagramme révèlent la gamme complète des éléments positifs et négatifs de notre personnalité. L'équilibre particulier des fonctions en chacun d'entre nous (indiqué par les scores des tests) détermine notre « signature » psychologique particulière, et alors que le type principal est en tête et reste le même, les autres fonctions créent un canevas unique qui change au fil du temps.

De plus, il est aussi important de découvrir les types les plus développés (indiqués par les scores les plus élevés aux tests) que de noter les zones dans lesquelles une personne est la moins développée (identifiées par les scores les plus faibles). Les types les plus développés correspondent aux fonctions ou zones de potentiel que la personne a déjà activées, tandis que les types ayant les scores les plus bas correspondent aux zones ou fonctions dont la personne doit encore prendre conscience et qu'elle doit consciemment développer davantage.

De ce point de vue des fonctions, notre type de personnalité principal apparaît alors comme ce qu'il est véritablement : une fonction dominante autour de laquelle nous avons organisé notre mode de réponse à la réalité, tandis que les autres types représentent le large spectre de potentialités qui existent en nous, et qui sont en perpétuel changement.

Dans la triade du ressenti :

Type Deux

L’Altruiste: les fonctions sont l’empathie et le dévouement - la capacité à être tourné vers l'autre, compatissant, le véritable sens du sacrifice, la générosité et la capacité à donner ; en négatif, la tendance à s'incruster, à être possessif, manipulateur, et à se mentir à soi-même.

Type Trois

Le Battant : les fonctions sont l’estime de soi et le développement personnel - l'ambition, l'amélioration et l'excellence personnelle, la compétence professionnelle, l'assurance et la recherche d'un statut social ; en négatif, la tendance à être calculateur, d’un narcissisme arrogant, à exploiter les autres, et à être hostile.

Type Quatre

L'Individualiste : les fonctions sont la conscience de soi et la créativité artistique - l'intuition, la sensibilité, l'individualisme, l'expression et la révélation de soi ; en négatif, la tendance au narcissisme, à l'auto-limitation, au doute de soi, à l'inhibition et à la dépression.

Dans la triade du cérébral :

Type Cinq

L'Investigateur : les fonctions sont la focalisation mentale et la connaissance experte - la curiosité, la capacité à percevoir, l'acquisition de connaissances, l'esprit d'invention et l'expertise technique ; en négatif, la tendance aux spéculations intellectuelles, le détachement émotionnel, l'excentricité, l'isolement social et le repli dans un monde imaginaire.

Type Six

Le Loyaliste : les fonctions sont la confiance et la persévérance - le lien émotionnel avec les autres, l'identification au groupe, la sociabilité, l'ardeur au travail, la loyauté envers les autres, et l'engagement dans l'effort ; en négatif, la tendance à la dépendance, à l'ambivalence, à la rébellion, à l'anxiété et aux sentiments d'infériorité.

Type Sept

L'Enthousiaste : les fonctions sont la spontanéité et la diversité d'activité - l'enthousiasme, la productivité, l'accomplissement, l'acquisition de savoir-faire, et le désir de variété et de changement ; en négatif, la tendance à l'hyperactivité, au superficiel, aux impulsions, à l'excessif et aux échappatoires.
 
Dans la triade de l'instinct :

Type Huit

Le Meneur provocateur : les fonctions sont l'affirmation de soi et le leadership - la confiance en soi, la détermination, l'indépendance, la magnanimité et la capacité à prendre des initiatives ; en négatif, la tendance à dominer les autres, l'insensibilité aux autres, la brutalité et l'absence de scrupules.

Type Neuf

Le Pacificateur : les fonctions sont la réceptivité et la médiation entre personnes - la stabilité émotionnelle, l'acceptation, la conscience de soi, l'endurance physique et émotionnelle, et l'aptitude à créer l'harmonie avec les autres ; en négatif, la tendance à la passivité, le désengagement de l'attention et des émotions, la négligence et la dissociation mentale.

Type Un

Le Réformateur : les fonctions sont la conscience éthique et la responsabilité – la capacité à la modération, la conscience, la maturité, l'auto-discipline et le désintéressement ; en négatif, la tendance à un contrôle de soi rigide, à un perfectionnisme impersonnel, à l'intolérance et à la rigidité.

 

Autres situations et questions

Les scores fluctuants

Si vous passez plusieurs fois les tests d'ennéagramme, votre type principal devrait rester le même, même si vous observerez probablement que les scores des autres types fluctuent en fonction des divers facteurs qui influencent votre vie. Par exemple, quelqu'un qui a des difficultés dans une relation importante a des chances d'enregistrer des scores plus importants – ou moins importants – dans les types sensibles aux problèmes relationnels, comme le Deux, le Six ou le Neuf.

De même, celui qui a beaucoup investi de temps et d'énergie dans son travail et qui vit des difficultés professionnelles a des chances d'obtenir un score élevé dans les types Trois, Huit et Un. Une fois les problèmes relationnels ou professionnels résolus (d'une manière ou d'une autre), le profil de la personne peut changer à nouveau. Le score de la personnalité de base peut être affecté, mais le type principal restera le même.

 

Les ailes

Votre aile (dominante) est déterminée par le score le plus élevé parmi les deux types situés de part et d’autre de votre type principal : par exemple, si votre test donne un type Deux, votre aile sera Un ou Trois, celui qui a le score le plus élevé des deux. Le deuxième score le plus élevé de tous les types n'est pas nécessairement celui de votre aile : par exemple, le deuxième score d'un Six peut être au Neuf, cela ne veut pas dire que son aile est Neuf ; regardez les scores du Cinq et du Sept : le plus élevé est celui de l'aile du Six.

Dans tous les cas, la proportion entre le score de l'aile et celui du type principal doit être prise en considération. Pour certains le score de l'aile est relativement élevé par rapport à celui du type principal ; pour d'autres cette proportion est modérée, voire faible. Ceci est important pour comprendre les réactions et les comportements de cette personne, particulièrement dans un contexte de prédiction de la performance, comme dans un environnement professionnel. Comprendre la proportion entre l'aile et le type principal conduit aussi à des découvertes sur l'enfance de la personne, les problèmes d'interdépendance, et les pathologies potentielles. (Pour une explication complète de la proportion entre aile et type principal, voyez Personality Types, édition révisée, pp. 418-421).

Il se peut aussi que vous ayez un score important dans une aile autre que celle que vous attendiez du fait de certains facteurs courants de votre vie. Par exemple, quelqu'un qui avait été déterminé par lui-même et par trois enseignants expérimentés de l'ennéagramme comme Sept avec une aile Six est testé comme Sept avec une aile Huit. Dans ce cas, bien que notre test ennéagramme ait diagnostiqué correctement le type principal de la personne, l'aile n'était pas celle qui était attendue. Une interprétation raisonnable est que le sujet évoluait dans un domaine de pression et de concurrence où la confiance en soi et l'initiative étaient cruciales pour réussir ; il avait pris davantage sa carrière en mains et avait fait un effort conscient pour être plus affirmé, et il se peut que cela l'ait conduit à faire des réponses plus proches du Huit que du Six.

Quand vous déterminez votre aile, il est toujours bon d'évaluer les résultats du test en lisant les descriptions des deux ailes dans Personality Types avant de décider laquelle vous correspond le mieux.

 

Scores serrés et schémas ambigus

Parfois les résultats font apparaître une distribution des scores pratiquement homogène sur les neuf types. Bien entendu, le score le plus élevé indique en général le type principal de la personnalité ; pourtant, dans certains cas peu fréquents, il peut y avoir égalité pour le score le plus élevé, et il devient difficile de tirer des conclusions sur le type principal à partir du seul test. Il se peut aussi que, alors qu'un score est plus élevé que les autres, les scores de plusieurs autres types sont si proches qu'il est difficile de trouver parmi eux un schéma reconnaissable. Par exemple, dans un cas spécifique, le sujet avait un score de 19 – son score le plus élevé – dans trois types, et de 18 dans deux autres.

Il y a deux explications à ce type de schéma. D'abord, le sujet peut être engagé dans une thérapie ou dans le développement spirituel depuis des années et peut avoir résolu les problèmes et conflits de sa personnalité. (Quand l'essence se développe, la personnalité perd de son emprise et donc, plus la personne avance, plus il devient difficile de tester sa personnalité, et on peut s'attendre à ce que les scores s'égalisent.) Il faut noter, cependant, que peu de personnes semblent avoir atteint ce degré d'intégration et de non-identification avec leur ego. Par conséquent, cette explication ne devrait s'utiliser que rarement, et avec beaucoup de précaution.

La deuxième explication d'une distribution relativement serrée des scores est que le sujet peut ne pas avoir passé beaucoup de temps en développement personnel et par conséquent manque de la connaissance de lui-même requise pour passer les test correctement. (Il est ironique que cette explication soit l'inverse de la précédente.) Dans cette situation, le schéma observé résulte d'une identification sans discrimination à de trop nombreux traits de caractère. Quand cela se produit, la personnalité du sujet peut être trouvée par quelqu'un qui le connaît bien et qui va soit passer le test ennéagramme avec la personne, soit le passer à sa place. Une personne qui a obtenu le même score pour plusieurs types devrait aussi lire les descriptions de types sur ce site ou lire soigneusement les descriptions plus détaillées dans Personality Types et Understanding the Enneagram, avec une attention particulière pour les motivations des types, et repasser ensuite le test.

Le type de personnalité qui rencontre le plus fréquemment des difficultés est le Neuf. Les Neuf ont des difficultés à se voir eux-mêmes parce que leur sens d'eux-mêmes est relativement peu défini. Ils ont développé leur capacité à être en retrait et réceptifs aux autres, et par conséquent ils tendent à se retrouver dans chacun des neuf types, et dans aucun en particulier.De plus, il y a une tendance des Neuf féminins à s'identifier à des Deux, et des Neuf masculins à s'identifier à des Cinq ; voyez  Understanding the Enneagram (édition révisée, 2000) pour une comparaison entre ces types. De plus, comme les Neuf ont tendance à s'identifier fortement aux autres, ils peuvent s’appliquer à eux-mêmes par erreur les traits de personnalité de ceux qu'ils aiment : par exemple, les Neuf mariés à des Quatre peuvent avoir un score élevé en Quatre du fait de leur identification à leur époux(se), pas nécessairement parce qu'ils ont développé eux-mêmes les qualités d'un Quatre.

Les Neuf ne sont pas les seuls à mal identifier leur type. Du fait d'une image de soi forte, de besoins émotionnels ou de craintes sociales, des personnes d'autres types peuvent avoir une extrême difficulté à se voir avec précision et donc à produire des résultats de test corrects.

Un Trois, par exemple, peut tester à égalité ou plus haut dans un autre type parce qu'il investit beaucoup dans sa projection d’une image particulière, particulièrement pour sa carrière. Les Trois qui veulent se voir en entrepreneur peuvent avoir un score élevé en Huit, en intellectuel en Cinq, ou en artiste en Quatre.

Un Six peut aussi présenter des scores qui ne suivent pas un schéma clair. Les Six ont tendance à internaliser les valeurs et les motivations des gens qui sont importants pour eux dans l'espoir de trouver de la stabilité et de la sécurité ; donc, quand ils répondent aux questions des tests, ils peuvent répondre sur la base de multiples ensembles de valeurs sans avoir lequel est le plus fondamental pour eux, avec pour effet des scores éparpillés sur les types.

Il est donc important pour faire une évaluation exacte de lire les descriptions complètes de chaque type afin de comprendre les motivations et les attitudes sous-jacentes de la personne.

Au delà de tout ceci il faut noter que, tandis que certaines personnes identifient leur type correctement, elles peuvent ne pas vouloir admettre certains aspects d'elles-mêmes à leurs propres yeux ou aux yeux des autres. A l'évidence, aucun test de personnalité ne peut marcher si le sujet n'est pas décidé et capable de se regarder lui-même honnêtement.

 

Des scores élevés dans la direction de désintégration

Des scores élevés dans la direction de désintégration d'une personne ne signifient pas nécessairement que cette personne est en situation de déséquilibre. Il est possible que cette personne ait intégré le circuit de l'ennéagramme et ait développé les aspects positifs de la fonction qui est symbolisée par ce type, ou que des circonstances temporaires dans la vie de cette personne fassent ressortir des aspects de ce type.

Notre test Ennéagramme n'a pas pour objet de mesurer la santé psychologique, le degré de développement ou de pathologie. L'objectif principal est de déterminer votre type principal, et toute autre conclusion déduite du test est relativement spéculative.

De plus, les propositions du test pour chaque type ont été choisies pour s'appliquer aux niveaux de développement allant de équilibrés à moyens, c'est-à-dire les niveaux de 3 à 6 dans le continuum. Il serait donc pratiquement impossible de détecter une pathologie à partir de ce test. Un score élevé dans la direction de désintégration peut néanmoins indiquer une tendance à répondre avec un comportement qui penche du côté de l'extrémité basse du continuum. Alors que ceci pourrait constituer le signal d'alarme d'une tendance « pathologique », le test ennéagramme ne diagnostique pas les névroses ou les affections mentales. Souvenez-vous que si le type qui se trouve dans votre direction de désintégration est interprété comme une fonction psychologique, ce type fait partie de votre personnalité et en tant que tel doit être intégré dans celle-ci. Tous les types, quel que soit leur score – haut ou bas – dans le test, doivent être pris en considération.

 

Pour plus d'information

Pour analyser plus en détail vos scores dans un type quelconque, lisez soigneusement les 32 affirmations associées à ce type dans le chapitre 7 de Discovering Your Personality Type.
 
 

 

Copyright © 2017 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen