Le Type de personnalité SEPT : L’enthousiaste

                                     Le type occupé, à la recherche de variété:
                      Spontané, changeant, sujet aux distractions, et dispersé

 

En général, les Sept sont excitables, spontanés, curieux, optimistes, ardents, extravertis, tournés vers le futur, aventureux, à la recherche de variété, rapides, et bavards.

Les Sept entrent en conflit en  étant dispersés, distraits, remuants, impatients, à la recherche d’émotions fortes, fuyants, cherchant à en faire plus qu’ils ne peuvent, irresponsables, exigeants et excessifs.

À leur meilleur, les Sept sont appréciatifs, généreux, attentionnés, accomplis, versatiles, réceptifs, reconnaissants, satisfaits, calmes et passionnés.

Comment reconnaître les Sept ?

Le type Sept illustre notre désir de liberté et de variété, et notre envie d’explorer les nombreuses expériences enrichissantes que la vie nous propose. Et donc, le Sept est sans doute le type le plus enthousiaste, le plus extraverti, et le plus tourné vers l’extérieur de tous les types de l’ennéagramme. Ils sont spontanés et pleins d’énergie, et  trouvent la vie réjouissante. C’est le genre de personnes qui font de la vie de tous les jours une célébration. Ils aiment remplir leur calendrier de choses à faire : après le travail, un  verre rapide, puis en route pour le dîner et le théâtre, et ensuite un dernier verre avant de rentrer à 2 heures du matin. La soirée suivante pourra amener une symphonie, un match de foot, une séance de chant dans la chorale locale, ou la découverte d’un nouveau restaurant. Les Sept qui n’habitent pas une grande ville ou qui n’ont pas les moyens d’un train de vie aussi varié devront se satisfaire d’une vie plus modeste, mais ils rechercheront quand même en permanence la variété et les expériences renouvelées, que ce soit en allant au centre commercial, au café du coin ou au cinéma, en parlant avec des amis au téléphone, ou en feuilletant des magazines en rêvant aux vacances. Les Sept font tout ce qu’ils peuvent pour rester au courant de ce qui est nouveau, et leur expérience étendue en fait une ressource pour les autres aussi. Ils connaissent le meilleur restaurant italien, le meilleur cognac, le meilleur bijoutier, il savent quels sont les films qui valent la peine, et connaissent les dernières nouvelles et les dernières tendances.

Pourtant, les Sept épanouis savent que la vie est la plus satisfaisante quand ils gardent les pieds sur terre et s’accommodent de certaines contraintes. Leur enthousiasme et leur faculté d’adaptation peuvent faire d’eux des personnes productives et pratiques, créatives et prolifiques, qui créent des synergies entre leurs multiples domaines d’intérêt et talents. Ils peuvent être des esprits « du siècle des lumières » accomplis, des virtuoses aux talents multiples et au savoir-faire prodigieux. S’ils rencontrent une contrariété ou une déception, les Sept rebondissent avec opiniâtreté et une énergie renouvelée : il en faut beaucoup pour qu’ils restent abattus longtemps.

Les Sept veulent tout essayer deux fois : une fois pour voir ce que c’est, et la seconde pour voir s’ils ont aimé la première ! Bien sûr, les Sept veulent que leurs expériences soient aussi joyeuses et plaisantes que possible bien que, strictement parlant, ceci ne soit pas toujours essentiel. Ce qui est important pour les Sept, c’est d’être libre, d’avoir des choix, et de se créer davantage d’occasions pour le futur.

L’esprit des Sept est en permanence en mouvement et rempli d’idées et de plans pour de nouvelles activités qu’ils attendent avec impatience. Ils se préparent au futur, se léchant virtuellement les babines en prévoyant les possibilités délicieuses qui les attendent. Mais les Sept ne font pas que penser au futur : ils agissent pour que les choses se passent effectivement. Ils vivent leurs rêves en se jetant dans l’action et en mettant leurs plans en œuvre. Avec leur énergie et leur enthousiasme, ils font bouger les choses !

Cependant, alors que leur agitation augmente et qu’ils commencent à avoir peur de passer à côté d’autres plaisirs et expériences, les Sept de niveaux moyens deviennent moins sélectifs avec les expériences qu’ils recherchent. Ils commencent à perdre le sens des priorités, deviennent hyperactifs, se jettent dans des occupations sans répit, dans un tourbillon d’activités. Ils se sentent facilement pris au piège ou en manque, et cela leur rend difficile de se dire « non » à eux-mêmes ou de se refuser quoi que ce soit. Alors qu’ils pourraient prendre cela pour la liberté, c’est une sorte de prison qui leur rend de plus en plus difficile de trouver une satisfaction dans ce qu’ils font. Ils commencent à croire que la liberté, c’est ne pas avoir de limites ou de responsabilités, mais c’est une fausse liberté qui finit par les rendre plus malheureux.

Lorsque ceci se produit, les Sept commencent à échapper à leurs anxiétés intérieures en s’engageant dans plus de distractions et d’activités. Ils veulent qu’eux et leurs vies soient sans arrêt excitants et « éblouissants ». De plus en plus inhibés, ils attirent l’attention et déchargent leur anxiété en racontant des histoires, en faisant des blagues, en exagérant, et en faisant des mots d’esprit. Si les autres trouvent amusant pendant un certain temps ce comportement distrayant et irrévérencieux, pour la plupart – et même pour les autres Sept – leur dépense d’énergie tous azimuts finit par devenir fatigante. Ceci ne fait que frustrer les Sept de niveaux moyens et, à moins que les autres ne continuent de les accepter comme ils sont, ils partent, pour le meilleur ou pour le pire, vers des pâturages plus verts. Souvent ceci se traduit par de la dispersion et par une dissipation de leur énergie. Alors que les Sept sont souvent des esprits brillants, une fois qu’ils se dissocient d’eux-mêmes, ils oublient souvent de faire valoir leurs nombreux talents ou de vivre au niveau de leur potentiel.

En bref, les Sept veulent conserver leur liberté et leur joie de vivre, jouir d’un grand nombre de choix et d’expériences plaisantes, garder leurs options ouvertes, éviter de manquer toute chose qui en vaut la peine, avoir plus de plaisir, rester excités et actifs, éviter ou se débarrasser de la douleur. Les Sept ne veulent pas se sentir pris au piège ou limités dans leurs choix ou leurs options, s’ennuyer ou se sentir coupables, laisser leurs angoisses faire surface trop longtemps, être freinés, être calmes et tranquilles pour un temps trop long, ou ruminer le passé.

Leur face cachée

En surface, les Sept aimeraient se convaincre et convaincre les autres qu’ils se sentent toujours « super bien » - qu’ils vivent le grand moment de leur vie, et bien sûr, la réalité est souvent un peu différente. Les Sept, comme tous leurs semblables, sont sujets à l’anxiété, à la dépression, à la solitude, et à d’autres sentiments difficiles. Parfois, ils voudraient sincèrement dire aux autres ce qu’ils ressentent vraiment, mais ils se sentent souvent obligés de donner le change, même si en privé ils se sentent misérables. Pourtant, ils luttent aussi avec la peur de ne pas être pris au sérieux, et avec le sentiment que les autres vont prendre leur vision positive de la vie pour une absence de sensibilité ou de profondeur. En privé, les Sept luttent contre la solitude, la peine, le doute d’eux-mêmes, et sont aussi susceptibles d’être déprimés que n’importe quel autre type. Par-dessus tout, les Sept craignent le sentiment qui les ronge de ne jamais être capables d’avoir ce qu’ils veulent vraiment dans la vie. Alors, ils s’accommodent d’autres plaisirs dont ils espèrent qu’ils les rendront suffisamment heureux, ou du moins qu’ils les distrairont agréablement des déceptions les plus douloureuses de la vie.

Leurs relations

Les Sept sont souvent recherchés pour leur énergie, leur ouverture à l’expérience, et leur optimisme. Ils sont comme un bol d’air frais pour les types plus renfermés ou plus étouffés, et on peut en général compter sur eux pour apporter dynamisme, joie et bonne humeur. Ils peuvent aussi être généreux avec eux-mêmes et leur entourage. Ils sentent que les bons moments sont le mieux appréciés quand ils sont aussi appréciés par d’autres, et veulent avoir quelqu’un avec qui partager leurs aventures et leurs découvertes. Mais ce côté plein d’énergie qui attire les autres vers les Sept peut aussi  épuiser leurs partenaires. Les autres peuvent se lasser du flot ininterrompu d’activités et de plans, et vouloir vivre des moments plus tranquilles, ce à quoi les Sept moins épanouis pourront résister. On trouvera parmi leurs autres difficultés relationnelles :

  • Le fait d’être tellement pris par leurs pensées et leurs idées qu’ils en oublient d’écouter les autres.
  • Être impatients ou critiques face au rythme plus lent des autres.
  • Être évasifs ou chercher des distractions quand des défis relationnels importants se présentent.
  • Avoir peur que les autres ne les supportent pas s’ils sont maussades ou déprimés.
  • Attendre de leur partenaire qu’il leur apporte immédiatement, quand ils en ont besoin, satisfaction, distraction ou soutien.
  • Ne pas vouloir – ou être très lents – à s’engager.

 

Compatibilité du type

Pour en savoir davantage sur les questions de compatibilité du type Sept et ses interactions avec les autres types, veuillez vous référer à la section sur les relations et les compatibilités dans les pages « Members Only » du site www.EnneagramInstitute.com (en anglais) qui sont accessibles gratuitement.

Leur passion : la gourmandise (la gloutonnerie)

Les Sept apprécient le plus la vie quand ils se sentent stimulés, éveillés, et animés par l’étonnante diversité de la vie. Mais dans la mesure où ils sont le réceptacle de sentiments non reconnus de vide et de solitude intérieurs, ils deviennent anxieux et peuvent tomber dans l’habitude de rechercher une stimulation permanente pour se détourner de leur anxiété. Alors, ils sont comme des mendiants affamés devant un banquet : ils avalent toutes les expériences qui se présentent à eux, souvent sans prendre la peine de sélectionner celles qui seraient les plus satisfaisantes. Et comme leurs pensées sont tellement stimulées par toutes ces options et possibilités excitantes, les expériences qu’ils vivent en réalité leur donnent peu de possibilités d’y accéder. Les Sept sont tellement dans l’attente de la superbe expérience suivante que l’expérience en cours ne peut pas les satisfaire. Alors, ils restent dans un état d’insatisfaction perpétuelle – recherchant sans répit le concours de circonstances magique dont ils pensent qu’il les comblera une fois pour toutes.

A leur meilleur

Lorsqu’ils sont bien équilibrés et présents dans leur for intérieur, les Sept épanouis peuvent s’appuyer sur leur enthousiasme et leur énorme curiosité et tout en restant concentrés et engagés dans les tâches qu’ils entreprennent jusqu’à ce qu’elles soient terminées. Ils savent définir des priorités et travailler avec des contraintes, et s’imposer des restrictions en reconnaissant qu’en se soumettant à un certain niveau de retenue ils peuvent être plus productifs et beaucoup plus heureux. Les Sept épanouis peuvent se dire « non » sans se sentir brimés parce qu’ils sont plus en contact avec leur guide intérieur et leur capacité à savoir ce qui les satisfera le plus profondément. À partir de ce sentiment de réalisation, ils se tournent vers les autres et vers le monde avec un sentiment de joie et d’abondance, se sentant profondément reconnaissants d’être en vie et de savoir apprécier les multiples expériences enrichissantes que la vie leur procure.

Les Sept épanouis sont aussi stables et solides, capables de faire face à leurs engagements et d’assumer personnellement la responsabilité de leurs actions. En bref, ils se développent émotionnellement et passent de l’ « éternel adolescent » à la maturité, capables de regarder au fond d’eux-mêmes et vers la vie extérieure,  et d’accepter ce qu’ils trouvent dans ces deux univers. Ils sont alors vraiment « festifs » et pleins de gratitude, dépassent leur propre insatiété et s’autorisent à sentir qu’ils n’ont jamais besoin d’avoir peur de manquer de quoi que ce soit qui en vaut vraiment la peine.

Dynamique de la personnalité et variations

 

 

 

On trouvera une explication des directions d’intégration (développement) et de désintégration (stress) en cliquant ici.

 Sous stress (Le Sept va vers le Un de niveau moyen)

Les Sept apprécient la spontanéité, et ont donc tendance à suivre leurs impulsions, pour le meilleur ou pour le pire, et ils peuvent de ce fait disperser leur attention ou leur énergie, passant d’une idée prometteuse à la suivante, d’une activité à l’autre. Cela peut être enivrant, mais cela laisse souvent les Sept frustrés avec eux-mêmes, pensant qu’ils n’en ont pas fait autant qu’ils auraient voulu. Alors, ils commencent à se comporter comme des Un de niveaux moyens – tirant sur leur propre bride et essayant d’être plus organisés et de mieux se contrôler. Mais comme ils essaient de s’imposer cet ordre et ce contrôle, ils se sentent pris au piège et limités, ce qui ne fait qu’augmenter leur frustration, leur impatience et leur irritabilité. Ils peuvent alors devenir les critiques de leurs propres idées créatives avant même d’avoir eu une chance de les développer. De la même manière, ils ne pourront pas éviter d’être déçus par les gens et par de nombreux aspects de leur environnement : rien ne semble satisfaire leurs attentes, et ils peuvent devenir des critiques acerbes et perfectionnistes d’eux-mêmes et des autres.

En sécurité (Le Sept va vers le Cinq de niveau moyen)

Les Sept ont souvent le sentiment qu’il est de leur devoir d’amuser les autres et de maintenir leur environnement dans une ambiance positive et joyeuse. Au fil du temps, même pour des Sept, cela peut devenir épuisant. Quand ils en ont assez d’être là pour tout le monde, ils peuvent choisir de s’éloigner même de leurs intimes et rechercher l’isolement et l’absence d’échanges. Cela peut choquer les autres : « Tu vas faire la fête avec tous les autres, alors pourquoi es-tu silencieux et indisponible avec moi ? » Ils ne veulent plus dépenser d’énergie pour personne, et leurs préoccupations peuvent tourner à l’obsession. Ils peuvent aussi, comme des Cinq, être étonamment en retrait et isolés. Leur langage corporel et leurs réponses distantes indiquent aux autres qu’ils veulent de l’espace et de l’intimité: ils ne font dans ce cas aucun effort pour amuser ou énergétiser les autres. Comme des Cinq, ils se coupent de tout contact et tentent de récupérer leur énergie.

Intégration (Le Sept va vers le Cinq de niveau épanoui)

Quand les Sept apprennent à se détendre et à tolérer davantage leurs sentiments inconfortables, ils cessent d’utiliser leurs esprits agités pour se distraire. Leurs esprits deviennent clairs, tranquilles, et concentrés, ce qui leur permet d’accéder plus en profondeur à leurs réserves de créativité et de clairvoyance. Ils sont capables de définir des priorités non pas en s’imposant un ordre arbitraire, mais en suivant leurs véritables intérêts et en s’y tenant. Ils sont alors beaucoup plus productifs, sont plus satisfaits et deviennent des compagnons vraiment appréciables. Leur capacité à trouver des connexions et à synthétiser ne s’égare pas sur des tangentes – ils produisent des résultats, ce qui leur donne une assise pour une vraie confiance en eux-mêmes et dans la vie. Comme ils expérimentent le monde plus profondément, ils trouvent chaque moment fascinant, profond et riche d’enseignements. L’idée même d’ennui devient absurde, tandis qu’ils savourent moment après moment les incroyables mystères de l’existence.

Les instincts en bref

Pour une explication des trois variantes instinctuelles, cliquez ici

Les Sept à instinct de conservation : obtenir ce qui est mien (les « défenseurs d’Ichazo)

Les Sept à instinct de conservation sont les plus matérialistes des Sept. Cela ne veut pas dire qu’ils passent leur temps à accumuler des possessions, mais ils prennent un réel plaisir aux choses matérielles de ce monde. Ils aiment aussi la perspective d’acquérir des possessions et d’accumuler les expériences. Et donc, lire des catalogues, des guides de restaurants, des critiques de cinéma, des livres de voyages ou des brochures est souvent un de leurs passe-temps favoris. 

Pourtant, en général, ils ne sont pas des rêveurs : ils veulent faire ou acheter les choses auxquelles ils pensent. Explorer les plaisirs du monde, voila ce qu’est la vie pour les Sept à instinct de conservation. Ils adorent le shopping, et sont particulièrement émoustillés par l’idée de faire une bonne affaire – avoir l’objet ou l’expérience bien en dessous du prix « normal ». De ce fait, ils peuvent être de bon conseil si vous recherchez un bon hôtel dans une ville particulière, ou le meilleur endroit pour acheter votre nouvel ordinateur portable. Souvent, ils cultivent l’amitié d’autres personnes avec lesquelles ils ont des intérêts communs pour échanger avec elles les bons tuyaux et se tenir au courant des derniers produits sortis. Nombre d’entre eux aiment avoir un train de vie aisé et dépenser plus qu’ils ne peuvent se le permettre pour alimenter leur appétit pour le luxe et les expériences. Inconsciemment, ils peuvent avoir cette idée irréaliste que le monde doit leur fournir ce qu’ils veulent quand ils le veulent : dans la mesure où ils succombent à cette attente, ils ont toutes les chances d’être frustrés et déçus.

Les Sept à instinct sexuel : l’avide de nouveau (le « penchant à la suggestion » d’Ichazo)

Les Sept à instinct sexuel cherchent à être stimulés, en particulier par tout ce qui est nouveau, à la pointe, ou exotique. Ils sont extrêmement curieux et souvent avides de savoir, et ils apportent dans leurs relations cette même curiosité. Les Sept sexuels adorent rencontrer des gens nouveaux, apprendre des choses sur eux, et s’impliquer avec intensité dans la relation avec eux – que ce soit à travers la discussion, les aventures partagées ou les expériences sexuelles. Ils sont souvent très charismatiques, n’ont aucun problème à attirer l’attention sur eux par leur énergie, leur sens commun et leur désir authentique de se connecter avec les autres. Pourtant, ils se frustrent souvent eux-mêmes et les autres, parce que leur attention et facilement accaparée par ce qui promet de l’excitation. Les Sept sexuels peuvent passer d’une excitation intense à une autre trop vite pour que cela leur profite : ils peuvent s’enthousiasmer pour une nouvelle idée, une nouvelle personne, ou une nouvelle expérience sans prendre toutes les précautions préalables, et se retrouver plus tard avec leurs regrets, que ce soit dans la vie privée ou le travail. Quand ils sont moins épanouis, les Sept sexuels peuvent rechercher sans discernement des relations ou des expériences inhabituelles, voire dangereuses, juste pour l’excitation que ça leur procure et pour échapper à l’ennui et à leur vide intérieur. Cette recherche de toutes sortes d’aventures intenses et exotiques peut les conduire à l’épuisement et à la débauche.

Les Sept à instinct social : manquer quelque chose (le « sacrifice social » d’Ichazo)

Les Sept sociaux sont très tournés vers les autres et relativement idéalistes, et on les prend donc parfois pour des Deux. Ils aiment rassembler et distraire « le groupe » avec toutes sortes de sorties et d’aventures. Ils aiment la conversation, lancer de nouveaux projets avec d’autres, agiter des idées nouvelles, initialiser des activités créatrices. Les Sept sociaux recherchent aussi un endroit où investir leur idéalisme – ils sentent qu’ils ont beaucoup à apporter au monde, mais sont éternellement à la recherche du support parfait à travers lequel ils pourront exprimer leurs talents et leurs aspirations. Alors que les Sept sociaux aiment être au milieu des gens et des activités, comme ce sont des Sept, ils tendent à penser qu’ils passent à côté d’options quand ils s’engagent avec une personne ou pour quelque chose. Ils peuvent avoir du mal à s’engager parce qu’ils aimeraient bien s’impliquer, mais ils pensent qu’une fois impliqués ils seront piégés. Une façon pour les Sept de résoudre ce conflit est d’accepter de faire trop de choses avec trop de gens, ou de développer des plans de secours par rapport à ces engagements : « Au cas où le déjeuner avec Sarah ne marcherait pas, j’invite Michel aussi, pour être sûr de ne pas me retrouver seul ». Évidemment, les autres sont souvent pris de cours par leurs changements de plans inopinés, et, curieusement, aucun ne retient l’attention du Sept social. Celui-ci est aussi capable de saboter une bonne relation dans l’espoir secret que quelqu’un de mieux prendra la suite.

Les niveaux de développement

Pour une explication des niveaux de développement, cliquez ici

Vous trouverez ci-après une description complète du diagramme des niveaux de développement pour le type Sept. Ces niveaux vont du niveau 1, le plus épanoui, au niveau 9, le plus pathologique. Pour comprendre ces diagrammes, il faut partir de la peur fondamentale, en haut à droite du schéma. Cette peur donne naissance à un désir fondamental, qui est le désir de deuxième niveau, celui du niveau d’aptitude psychologique.

Le désir de chaque niveau donne naissance à des Attitudes internes (les termes A), qui à leur tour engendrent les comportements internes (les termes C). Au fil du temps, du fait des conflits internes, ces attitudes et comportements engendrent une autre peur à ce niveau.

Chaque nouvelle peur engendre à son tour un autre désir au niveau du dessous, qui donne lieu à un nouvel ensemble d’attitudes et de comportements, créant ainsi une spirale dans laquelle la personne est de plus en plus prisonnière de réactions autodestructrices et de peurs de plus en plus terrifiantes. Le processus de développement consiste à devenir plus conscient de chacun des groupes d’attitudes et de comportements lorsqu’ils se produisent. Ce faisant, les peurs sous-jacentes et les désirs correspondants commencent aussi à émerger dans la conscience, et la personne commence à remonter les niveaux.

Pour en savoir plus sur ce processus, voyez Wisdom of the Enneagram et Personality Types.

LE TYPE DE PERSONALITY SEPT : L’enthousiaste  

Orientation parentale : Frustration avec la figure nourricière

 

** A partir du  niveau 4 et plus bas, les mots en italiques à la fin des listes d’attitudes et de comportements préfigurent ceux que l’on rencontre dans la direction de désintégration / stress.

Recommandations pour le développement personnel du type Sept

Les Sept se développent en reconnaissant que le vrai bonheur est disponible n’importe où, à n’importe quel moment : le prix à payer pour l’admettre est la volonté et la capacité d’être sereins, d’être tranquilles en dedans, et d’ouvrir les yeux aux merveilles et aux richesses de la vie qui les entoure.  Une fois que les Sept ont compris cela, ils peuvent assimiler leurs expériences en profondeur, découvrir que chaque instant peut les rendre profondément reconnaissants – véritablement époustouflés par les merveilles de l’existence. En plus, leur ouverture et leur quiétude intérieure leur apportent un sens de la vie qui va au-delà du physique, une réalité spirituelle qui se met à illuminer le monde matériel. Le Sept épanoui comprend que grâce à cette quiétude intérieure, une joie tranquille commence à inonder toute sa vie, une satisfaction profonde inspirée par l’existence, qu’on ne pourra jamais lui enlever.

  • Admettez votre impulsivité, et prenez l’habitude d’observer vos impulsions plutôt que d’y céder. Cela veut dire : laissez passer la plupart de vos impulsions et apprenez à mieux juger celles qui valent le peine d’y donner suite. Plus vous saurez résister à la tentation de « jouer » vos impulsions, plus vous saurez vous concentrer sur ce qui est vraiment bon pour vous.
  • Apprenez à écouter les autres. Ils ont souvent des choses à dire, et vous pourrez apprendre des choses qui vous ouvrent de nouvelles voies. Apprenez aussi à apprécier le silence et la solitude : vous n’avez pas besoin de vous distraire (et de vous protéger de votre anxiété) avec, en permanence, le bruit de la télé ou de la stéréo. En apprenant à vivre avec moins de stimulations externes, vous apprendrez à avoir davantage confiance en vous-même. Vous serez plus heureux que vous ne pensiez car vous serez satisfait de ce que vous faites, même si vous en faites moins qu’auparavant.
  • Vous n’avez pas vraiment besoin d’avoir tout tout de suite : cette nouvelle acquisition qui vous tente sera probablement encore disponible demain (c’est en tout cas vrai pour la nourriture, de l’alcool, et toutes les autres gratifications habituelles, comme cette plaque de chocolat, par exemple). La plupart des bonnes occasions se représenteront, et vous serez mieux placé pour reconnaître les occasions qui sont vraiment les meilleures pour vous.
  • Préférez toujours la qualité à la quantité, surtout dans vos expériences de vie : la capacité à avoir des expériences de qualité ne peut s’acquérir qu’en donnant une attention sans réserve à ce que vous vivez maintenant. Si vous continuez à anticiper vos futures expériences, vous allez manquer celle du présent et miner toute possibilité de satisfaction.
  • Assurez vous que ce que vous voulez vous profitera réellement sur le long terme. Comme le dit le dicton : faites attention  à vos prières, car elles pourraient être exaucées. Dans le même esprit, pensez aux conséquences à long terme de ce que vous voulez, car vous risquez de l’obtenir, mais de découvrir par là même un autre sujet de déception, peut-être même une source de malheur.

Voyez aussi Personality Types, pp.259-296, Understanding the Enneagram, pp.54-57, 105-112 et 344-346, et The Wisdom of the Enneagram, pp.260-286.

 

Exemples

 

 

John F. Kennedy, Benjamin Franklin, Leonard Bernstein, Leonardo DiCaprio, Kate Winslet, Elizabeth Taylor, Wolfgang Amadeus Mozart, Steven Spielberg, Federico Fellini, Robin Williams, Jim Carey, Mike Myers, Cameron Diaz, Bette Midler, Chuck Berry, Elton John, Mick Jagger, Gianni Versace, Liza Minelli, Joan Collins, Malcolm Forbes, Sarah Ferguson et John Belushi.

Copyright © 2021 - Solution de création de sites Internet éditée par EPIXELIC - Administration - webgreen